Stéphane, l’Homme Héron – en concert

MARDI 18 JUILLET 2017 À 21H
Village du Festival : Cour du collège Chaumié (6 rue Henri-Martin 47000 Agen)

stéphane l'homme héron en concert

Annonce :

Stéphane l’Homme Héron, en concert

Stéphane l’Homme Héron, se pose au Festival d’Agen le mardi 18 juillet 2017.

Je suis un homme héron au plumage cendré… De nouvelles chansons, des textes enflammés, des palabres avec le public, son fidèle piano rouge et quelques loops… Les concerts-spectacles de Stéphane s’annoncent plus décalés et farfelus que jamais ! Derrière des allures de dandy filiforme se dévoile un sale gosse ingérable et caustique, résolument libre et de tout… amoureux ! Partir en voyage avec lui le temps d’un concert c’est un peu comme traverser un espace fantasmagorique, hors du temps. Stéphane l’Homme Héron est lauréat du Prix Centre des Écritures de la Chanson-Voix du Sud 2016. Souvent comparé (s’il le faut) à d’illustres « fous chantant », à Trenet pour ces mots choisis et la poésie de son écriture, à Higelin pour sa folie et son énergie pianistique… Francis Cabrel dit de lui « Stéphane Barrière c’est un sacré univers, très original, beaucoup de poésie, du théâtre, de la tendresse, une très belle écriture, quant au jeu de piano… sublime ! ».

 

Mise en scène : Aude Biren Durée 1h20

https://www.youtube.com/watch?v=6rJGC-IuxzQ https://www.youtube.com/watch?v=Xyri_FT5iZk https://soundcloud.com/st-phane-barri-re

Mentions à faire apparaître :

Production Théâtre des Mondes Avec le soutien de Voix du Sud et Fondation la Poste.

Bio :

Formé au CRR de Nice (Théâtre et piano jazz) puis à l’École Nationale de la Comédie de Saint-Etienne (Théâtre) Stéphane Barrière poursuit à Paris diverses formations en chant, principalement au Studio des Variétés à Paris, et en piano avec Philippe Baudouin (prof. au C.I.M. à Paris) et Pierre-Michel Sivadier. Et son parcours se dessine, toujours emprunt du mélange de la musique et du théâtre : Au sein de la compagnie Théâtre des Mondes il joue et co-met en scène avec Aude Biren différents spectacles de théâtre et spectacles musicaux. Comédien, pianiste, chanteur, il travaille notamment avec Pierre Debauche, Daniel Mesguich, Murielle Magellan, Frédéric Baptiste, Michelle Brulé, William Mesguich, Isabelle Starkier, Laurent Prévot… qui le dirigent dans des spectacles de théâtre ou des spectacles musicaux. Compositeur, il écrit de nombreuses musiques de scène (Cie les Gouelles, Cie Entrées de jeu, Théâtre de l’Etreinte, Carrousel équestre – Medaille d’or aux Championnats de France 2016-…), des musiques de courts métrages ou de film documentaire (La Dame de Nasca de Damien Dorsaz – Prix Jacques-Henri Blaise du Festival international du film d’Exploration et d’Environnement de Toulon en 2006), des musiques et textes de chansons pour Aude Biren, David Choquet, Pierre Debauche, Henri Courseaux, le Collectif A contresens… Il se produit en concert avec son projet chanson depuis 2006 alternant différentes versions scéniques, accompagné de musiciens, d’une trapéziste ou en solo. Dans ses concerts, qui sont de véritables spectacles, il défend une chanson singulière, poétique et décalée, mêlant chansons, textes et interaction avec le public. Après ses passages remarqués

à Astaffort en 2014 et 2015, il est Lauréat du Prix Centre des Écritures de la Chanson-Voix du Sud en 2016. Il est également Lauréat du Prix SACD en 2008 comme compositeur pour la comédie musicale jeune public «les aventures de la plus mignonne des petites souris ». Parallèlement il dirige des ateliers d’écriture de chanson, des ateliers musicaux et des ateliers de théâtre depuis de nombreuses années auprès des jeunes et des adultes.

Plus d’infos : Stéphane l’Homme Héron, en concert

« Dans les corridors de ma foutue boîte crânienne dans ces dédales d’or aux fresques felliniennes paraît qu’il y a des anomalies dans mes tuyaux mes conduits dans les mécanismes complexes de mon pauvre cortex… »

Dans ses concerts Stéphane nous fait partager un peu de son monde, un espace hors norme, fantasmagorique.

Un univers scénique fort où se côtoient avec jubilation chansons, textes et interactions avec le public.

Seul en scène, jouant de son piano rouge, de sonorités électros et de ses loops, Stéphane pose une voix percussive et mutine sur ses mélodies riches et soignées.

Avouant une appartenance sentimentale et nourricière au jazz et au pop-rock des années Pink Floyd ou Supertramp, la dynamique du piano explore et se mélange aux territoires de la chanson «à la française».

Sur des textes denses en forme de fantaisies poétiques, Stéphane déroule des histoires d’amour farfelues, des petits romans d’humour en format chanson ; ce qui ne l’empêche pas, au détour d’un virage, de faire résonner quelques mots lucides et crus sur nos vies, nos travers…

Difficile à étiqueter ce «personnage» mi-homme mi-oiseau, tantôt candide, tantôt dévergondé.

Derrière ce dandy filiforme se dévoile un sale gosse ingérable et caustique, résolument libre et de tout… amoureux !

Souvent comparé (s’il le faut) à d’illustres «fous chantant», à Trenet pour ces mots choisis et la poésie de son écriture ou à Higelin pour sa folie et son énergie pianistique, cet homme-héron est un auteur prolixe et un mélodiste rare.

Il faut se laisser porter par cette abondance de mots et les cadences de son piano pour décoller avec lui dans son univers.

Stéphane aime le public, le spectacle et il s’y donne tel qu’il est : drôle, décalé et sensible à la fois. Il est sur scène un peu comme chez lui et attention, il peut s’inviter sur vos genoux !

Stéphane l’Homme Héron se produit en concert depuis 2006 de Cafés-Concerts en Festivals, de bars en Scènes Nationales :

Festival de Saint Valéry, Théâtre National de Nice, Espace Daniel Sorano-Vincennes, Théâtre du Jour-Agen, L’Ogresse, L’Essaïon, L’Angora, le Baroc, Le Connétable, Le Théâtre Popul’Air… à Paris, Festival des Arènes de Nanterre, Festival des Fêtes Maritimes de Douarnenez, la Music’Halle d’Astaffort, etc…

 

Quelques échos :

Le Courrier Picard : « Stéphane Barrière, rêveur éveillé. De la poésie et de la fantaisie… La salle était pleine et conquise…« 

Sud Ouest : « …Stéphane Barrière entraîne le spectateur avec bonheur dans son univers, farfelu et poétique, à découvrir…  »

RécréAction Magazine : « Dès son entrée sur scène, ses yeux gourmands nous invitent à prendre part au voyage. Ce jeune « fou chantant » s’empare de la scène avec panache et légèreté… « 

Gazette de la Corne : « … sa présence scénique est frappante. Stéphane Barrière joue véritablement ses textes amples, puissants, jusqu’au lyrisme… « 

Pierre Debauche : « …Stéphane Barrière c’est Léonard de Vinci avant la Joconde! Vous avez la chance de pouvoir le saisir au vol, à vif, avant que la notoriété ne fasse ses dégâts, il faut le voir et l’entendre… »

Murielle Magellan : « Comme tous les chanteurs-fous (Trenet, Higelin, Fersen), Stéphane Barrière a ce fond de fragilité qui nous va au cœur. Musicien, fantaisiste, il sait aussi glisser ci ou là des thèmes qui grincent et qui frottent, ou de toutes bêtes « chansons d’amour », comme on les aime. Artiste délicat et créatif à suivre, à poursuivre et à faire suivre! »

Francis Cabrel : « Stéphane Barrière c’est un sacré univers, très original, beaucoup de poésie, du théâtre, de la douceur, de la tendresse, une très très belle écriture, quant au jeu de piano… sublime!Je suis très admiratif de tous les univers qu’on n’arrive pas à décrire, à capter soi-même et quand on les voit comme ça, si parfaitement construits chez les autres, ça fait une grosse impression. « 

Logo-Voix-du-Sud