Stages

Vous n’êtes pas un élève de l’école et vous souhaitez suivre l’un de nos Stages ? C’est possible !

Voici les Stages proposés…

Pour toutes demandes, nous contacter au 05 40 87 40 12 ou à info@theatredujour.com

MIME CORPOREL DRAMATIQUE

Du lundi 10 au samedi 15 janvier 2022

Du jeudi 24 au jeudi 30 mars 2022

Le programme pédagogique du stage propose de faire découvrir le Mime Corporel Dramatique d’Étienne Decroux, son analyse du mouvement et sa pensée philosophique, à travers un regard sur ses principes fondamentaux qui sont les suivants :

    • Travail sur les principes fondamentaux du mime corporel
    • Techniques de base, articulation corporelle
    • Contrepoids, la comédie musculaire, les dynamo-rythmes
    • Travail sur les déplacements du corps dans l’espace (marches de caractères)
    • Marches stylisées
    • Étude des figures dynamiques pour sensibiliser les participants à un travail sur la forme et le rythme
    • Segmentation et travail sur le rythme en fonction des caractères étudiés
    • Improvisation et semi – improvisation

Le mouvement, par son articulation, prend des formes à la fois signifiantes et abstraites. L’attitude et le geste, par leur densité, donnent à ce corps en mouvement une dimension scénique où poésie, drame, abstraction se côtoient. Ils le soustraient ainsi à sa vie quotidienne pour en faire un objet d’art, d’artifice et de représentation.

Natalie STADELMANN

Natalie Stadelmann

Membre du groupe artistique Houdini à Lucerne (Suisse) qui s’exprimait essentiellement dans les courts métrages et les happenings, elle fait ses premières expériences au théâtre. En 1993, elle est reçue à l’École des Beaux-Arts de Lucerne. Après un passage à la Scuola Teatro Dimitri (Suisse), c’est à l’École Internationale de Mimodrame Marcel Marceau à Paris qu’elle reçoit une formation de mime durant trois ans accompagnée d’études universitaires de théâtre à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). 

Elle crée différents numéros et participe à la création de spectacles de la « Compagnie Commedia », dont Pierre et le loup et Barbe bleue, spectacles joués en France, en Allemagne et en Italie. Depuis 1996, elle enseigne dans différents établissements à Paris ; et, depuis 2001, elle assiste étroitement Ivan Bacciocchi dans le programme pédagogique de l’École Internationale de Mime Corporel Dramatique. En 2007, elle est reçue major de promotion du Master II de Médiation Culturelle (Cultural Management). Actuellement, elle partage sa vie professionnelle entre l’enseignement de l’Art du Mime Corporel Dramatique et le management culturel.

JEU EN ANGLAIS

Du lundi 25 au samedi 30 avril 2022

Oliviero Papi de la compagnie OBRA interviendra sur deux semaines de masterclass autour des techniques et textes théâtraux dans le but de développer la prononciation et la confiance des étudiants dans leur expression en langue anglaise.

Oliviero a mis en place une méthode pour les acteurs francophones afin d’appréhender le bon positionnement de l’appareil vocal dans la pratique de l’anglais.

La formation sera axée sur l’approche physique du cheminement des lèvres, des dents et de la langue, pour une expression claire des consonnes et voyelles. L’objectif étant de comprendre les différentes adaptations à effectuer entre le français et l’anglais.

Les étudiants mettront immédiatement en pratique cette méthode, en travaillant à partir de textes d’auteurs Anglais. Lors de la première semaine, les textes classiques tels que Shakespeare ou Oscar Wide seront travaillés. La seconde période abordera les écrits contemporains.

Oliviero PAPI

Oli jan16(1)

D’origine italienne et artiste de théâtre australien, Oliviero est aussi maître de stage, directeur du mouvement et co-directeur du centre culturel Au Brana en France. Il est diplômé de la VCA Drama School Melbourne en 1999 avant de travailler en Australie, principalement avec les compagnies Sydney Theatre Company et Bell Shakespeare Company.

Depuis 2005, Oliviero est co-directeur du centre culturel Au Brana, et est un membre fondateur et manager de OBRA Theatre Co. Avec OBRA, il a élaboré et joué dans Transfixed, Fragments, Gaudete et EX SITU. Il travaille actuellement sur le développement et l’écriture de la prochaine production, Ibidem/In Alio Loco.

Oliviero a aussi travaillé avec le collectif d’arts numériques VIDEOfeet sur le film Thadows Loom. Il a été invité à rejoindre Awake Project, une compagnie suédoise de théâtre collectif, avec qui il a élaboré et joué Awake, Song of Riots et Love Orchestra.

Il a joué en Italie avec la compagnie Teatropersona et a beaucoup travaillé avec le Teatr Piesn Kozla en Pologne. Oliviero mène régulièrement des stages pour professionnels et étudiants.

MASQUE NEUTRE

Du lundi 11 au samedi 16 avril 2022

Outre sa fonction de représentation, le masque est un instrument essentiel chez certains praticiens et pédagogues de la scène occidentale.

Le masque neutre est un masque de référence et d’appui dans la pédagogie de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Jacques Lecoq (1921-1999) a contribué à renouveler l’éducation du corps et à révéler l’importance des lois du mouvement dans l’apprentissage de l’art théâtral.

Il est porteur d’une poétique à découvrir en improvisation : sans passé ni remord ni conflit, il est le masque du calme et du silence, d’avant la parole. Il met en état de découverte, d’ouverture, de disponibilité et développe la présence de l’acteur à l’espace.

Il est un moyen pour agrandir les dimensions de jeu et pour accéder à un jeu structuré qui engage le corps. Le travail proposé aux stagiaires consistera en une préparation corporelle spécifique et une série d’improvisations sur certains thèmes fondamentaux du masque neutre.

Frédéric TELLIER

Frédéric Tellier (1)

Né à Amiens, il y découvre le théâtre et le chant lyrique, après avoir pratiqué la danse classique puis l’acrobatie étant enfant et adolescent. Diplômé de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, il se passionne ensuite pour le travail du masque et les traditions scéniques asiatiques auxquelles il s’initie à la Cartoucherie de Vincennes et à Bali. Il dirige pendant plus de 20 ans une compagnie où la rencontre a lieu entre écriture contemporaine et masque, musique instrumentale ou électroacoustique, chant et théâtre gestuel.
Titulaire du Diplôme d’Etat d’Enseignement du Théâtre, il est également diplômé en Littérature Française et Comparée. Il trouve un appui déterminant dans la pédagogie de l’École Lecoq où il suit une 3ème année de spécialisation pédagogique avant de rejoindre son équipe enseignante et donner des stages en France ou à l’étranger.

Il publie plusieurs ouvrages aux Editions de l’Amandier dont ses journaux de voyage et d’apprentissage en Asie, ainsi qu’un livret d’opéra. Il enseigne au CRR d’Amiens depuis septembre 2019.

 

CLAQUETTES AMÉRICAINES

Du lundi 06 au samedi 11 juin 2022

• Découverte de la pratique des claquettes américaines en apprenant les pas de base et le lexique correspondant (nom de pas, nom de combinaisons…).
• Découverte de la rythmique à travers des jeux de rythmes inspirés du solfège (notion de noire, croche, triolet, double croche, travail sur du binaire sur du ternaire, syncopé…).
• Découverte de l’importance du poids du corps, cet art nécessitant de comprendre le travail du corps dans son ensemble, le passage d’un pied sur l’autre ne se faisant qu’une fois cette notion intégrée.
• Le mélange de la technique et la musicalité : technique, rythmique et corporalité en vue de chorégraphier et mettre en scène le tout.

Les claquettes américaines sont un instrument de percussions, qui se joue avec les pieds. Ce qui fait de son utilisateur un musicien et un danseur. Les notions de corps et de rythme sont indissociables l’une de l’autre. Le but d’un claquettiste est de comprendre cela tout au long de sa recherche.

Il faut toute une vie, pour l’artiste qui choisit cet art, pour le développer. Les apprentis comédiens voient toutes ces notions, afin qu’elles enrichissent leurs compétences en matière de théâtre, leur jeu et leur réflexion artistique.

Anaïs BEALU

Anaïs Bealu (1)

De son nom de scène : Misskiclak ; elle découvre les claquettes par l’intermédiaire de Génération Claquettes avec Alain Benac, à Brive. Au même moment, elle rencontre Éric Scialo et part à Montpellier pour participer aux stages organisés par l’association Claquettes en Vogue. De nombreuses rencontres vont se faire avec des grands noms des claquettes : Steven Harper (Brésil), Thomas Marek (Allemagne), Max Pollak, Fabien Ruiz, Leela Petronio, Valérie Lussac… En 2005, elle crée sa compagnie « les Kcepieds » ; et en 2006, initie « le Festival des qu’à ce pied » à Villeneuvesur-Lot. Pour parfaire sa technique, Misskiclak part à New York en septembre 2016, et suit 12 les cours de Derick Grant et Felipe Galganni à l’école « Steps on Broadway ».

Elle est aujourd’hui professeure de claquettes américaines, danse moderne et percussions corporelles en Lot-et-Garonne (47) ; et chorégraphe, metteur en scène, et danseuse dela troupe « Les Kcepieds ».

ACROBATIE

Du lundi 07 au samedi 12 mars 2022

L’acrobatie est une discipline très complète et chacun peut trouver ce qui lui convient. Sa mise en oeuvre permet de découvrir son corps et de le construire pour le plus grand bienfait de la personne. En effet, tout le corps est concerné en acrobatie et on va le préparer par différents exercices : dérouillage des articulations, cardio, étirements, gainage, abdos/fessiers, force et résistance. Cette première s’adresse à tous les niveaux et peut se suffire à elle-même. S’il le désire, le pratiquant pourra alors, reproduire ces exercices de façon autonome et régulière en dehors du cours.

L’objectif n’est pas de parvenir, en fin de stage, à l’exécution d’un salto sur une poutre mais de bien avoir assimilé les principes de base de l’acrobatie pour envisager dans le futur la réalisation de prouesses que l’individu se fixe comme but à atteindre.

Ce stage acrobatique permet d’exploiter le corps de manière physique et dynamique. Son objectif est de se familiariser avec l’acrobatie, être capable de se construire une gamme acrobatique et de l’exploiter pour alimenter et enrichir ses compétences actuelles.

Josian TERZARIOL

Screenshot_2022-01-19 Courrier - Sybille Dumonceau - Outlook(1)-1

C’est à l’âge de 8 ans que Josian met les pieds pour la première fois dans une école de cirque. A l’âge de 20 ans il intègre le Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme où il se forme à l’acrobatie sous l’œil de Mahmoud Louertani.

En 2015, il intègre la formation professionnelle de l’École du Cirque de Bordeaux pour se perfectionner en acrobatie.

En 2017 il crée le collectif Tarabiscoté en lien avec l’École du Cirque de Bordeaux.

POLYPHONIE VOCALE

Le chant est un art universel, un vecteur poétique de la parole, de la mémoire, de nos émotions, de nos pensées, de nos idées, de nos révoltes. Le chant polyphonique, technique traditionnelle consistant à harmoniser à plusieurs voix, connaît aujourd’hui un renouveau, une renaissance.

Dans de nombreuses cultures, les chants populaires comprenaient un accompagnement rythmique, exprimé soit directement avec le corps, soit avec des percussions ou des objets de la vie quotidienne : le but étant que tous puissent le pratiquer et s’accompagner, ou accompagner les chanteurs.
Ce stage de découverte permet aux étudiants d’améliorer leur sens rythmique à l’aide de jeux et d’exercices, de les initier à l’utilisation de percussions en accompagnement au chant polyphonique et de découvrir un répertoire éclectique allant de la péninsule ibérique aux Balkans en passant par l’Italie.

    • Échauffement corporel et vocal : ancrage,
      souplesse et détente
    • Jeux vocaux et rythmiques
    • Circles songs
    • Initiation à la body percussion
    • Initiation à l’utilisation de percussions (pandero cuadrado, pandereita asturiana, tamburello, cajon, davul, conchas de santiago, cuillères)
    • Apprentissage de plusieurs chants

Anouk SÉBERT

Anouk Sébert (1)-min

Chanteuse, comédienne, artiste pluridisciplinaire et pédagogue, elle parcourt les routes du spectacle et de l’animation depuis 2002, avec les compagnies : Trio Tsatsali, Don Davel, L’ Arbassonge, Les Monts Rieurs, Les Dragonnes du Cormyr.
Formée au Théâtre du Jour en comédie musicale, au Théâtre en Miettes en pédagogie théâtrale, elle complète sa formation musicale à Music Halle et au Cri du Choeur àToulouse, ainsi que dans divers stages (méthode O Passo, body percussion, percussions méditerranéennes, technique vocale, etc.). 

Passionnée par la polyphonie et la polyrythmie, elle aime mettre en voix tous les styles et récolter des chants durant ses voyages. Egalement passionnée de pédagogie, elle a travaillé en tant qu’animatrice culturelle et exerce une activité de cheffe de choeur depuis 2018 (Chorale Oc’tave, groupe vocal Free sons, intervenante au Théâtre École d’Aquitaine, stages en France, Espagne et Portugal.)

CAPOEIRA

Du lundi 14 au samedi 19 février 2022

Mélange de danse, de lutte, de défi technique et tactique, la capoeira (d’origine afro-brésilienne) développe entre autres choses, l’expression corporelle, l’agilité, l’équilibre, le sens du rythme, l’improvisation, la ruse et le chant. Un capoeiriste complet est tout autant un lutteur, danseur, comédien, musicien, chanteur, historien et artisan.

5 ateliers sont proposés : 
 
Appréhender le sol : mouvements, déplacement, chute et rebond.
 
Apprivoiser l’équilibre : contrôler le corps, gérer l’espace, maîtriser la réception, trouver l’équilibre dans le déséquilibre, oser l’acrobatie.
 
Ne faire qu’un avec le rythme : intégrer le mouvement au rythme et donner du rythme au mouvement.
 
Dialogue des corps : interagir avec l’autre, anticiper, s’adapter, trouver la faille.
 
Entrer dans la roda : jouer à improviser.
 

Vincent CAULEY

Portrait 25

Vincent Cauley, surnommé « Vinte e cinco » découvre la capoeira à Bordeaux en 1997. Il rencontre mestre Marrom en 2000 mais c’est auprès de mestre Dorado, un élève de mestre Marrom, qu’il fait ses armes depuis 2002 en capoeira angola.

Ayant pratiqué auparavent différents arts martiaux, les formes traditionnelles ont toujours eu sa préférence, la capoeira n’y fait pas exception. Dès lors grâce à cet enseignement, il plonge pleinement dans la culture afro-brésilienne dans le but de suivre les traces de ses prédécesseurs.

C’est en 2005 qu’il commence à donner ses premiers cours avec l’aval de son maître. Depuis 2013, il est installé sur le bassin d’Arcachon où il poursuit son travail, défendant comme toujours les valeurs du groupe et le travail de son maître.

IMPROVISATION / ECRITURE /
BARRE AU SOL

Tous les mois / 1 semaine par mois (nous contacter pour les détails)

Voir la rubrique formation pour les différents contenus.

Françoise DANELL-DEBAUCHE

Françoise Danell-min (1)

Formée tout d’abord comme danseuse à l’école de l’Opéra de Paris, Françoise Danell suit différents courts de théâtre (Escande et Dussane) avant d’entrer au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris. Elle a joué une cinquantaine de rôles du répertoire classique et contemporain sous la direction de différents metteurs en scène comme Fred Pasquali, André Barsacq, Edmond Tamiz, Paul Dubois, Christian Dente, Michel Berto, Roland Monod, Jean-Paul Cisiffe, Arlette Bonnard, Petrika Ionesco, Claude Risac, Daniel Leveugle, Daniel Mesguich, Alan Boone et, bien sûr, Pierre Debauche qu’elle rencontre en 1970 au moment de la création de La Fuite de Mikhaïl Boulgakov. Françoise Danell a mis en scène une quarantaine de textes issus du répertoire et a, en outre, écrit une dizaine de pièces. Elle dirige l’école aux côtés de Pierre Debauche, puis d’Olivier Dumas, depuis septembre 1990 ; date de la fondation de l’école à Paris (rue Saint-Bernard) et suit son transfert à Agen.

INTERPRÉTATION / LABORATOIRE

Tous les mois / 1 semaine par mois (nous contacter pour les détails)

Voir la rubrique formation pour les différents contenus.

Olivier DUMAS

Photo - Double page Olivier Dumas-min

Lyonnais d’origine, Olivier Dumas suit, pendant six ans, le cursus de l’école d’architecture de Saint-Etienne. En 2007, il entre au Théâtre École d’Aquitaine, pour trois années durant lesquelles il s’adonne allégrement au jeu, à la scénographie et à la mise en scène. Il trouve un beau parallèle entre son appétence pour l’architecture et la scénographie. En 2011, il créé sa propre compagnie de théâtre à Paris « Diagr’hamm », monte Les Chaises de Ionesco, qu’il représente, entre autres, au Festival d’Agen en 2012. La même année, il devient technicien du Théâtre École d’Aquitaine et comédien permanent de la Compagnie professionnelle Pierre Debauche. Olivier Dumas sera ensuite nommé professeur en cours d’interprétation, discipline qu’il continue d’enseigner, avant de se voir confier la direction des études du vivant de Pierre Debauche. Il est aujourd’hui Directeur général et pédagogique du Théâtre École d’Aquitaine.

 

INTERPRÉTATION EN ALEXANDRIN

Du lundi 09 au samedi 14 mai 2022

Étude appuyée sur une œuvre en alexandrin.
Chaque étudiant lit la pièce et choisit une scène qu’il va travailler avec ses partenaires dans le groupe de travail. Ils apprennent le texte et font une proposition de jeu. Ensemble, nous analysons le récit et les situations particulières de chaque rôle, chaque scène.

Ils s’initient aux règles de cette forme : Vers de douze pieds, alternance de rimes féminines et masculines.
Apprivoiser, respecter la forme, la respiration, expérimenter les rythmes, profiter des phonèmes… pour y trouver les appuis d’une oralité vivante, d’un jeu au présent.

Comprendre et éprouver que le poème, dans sa forme proposée, n’est pas un frein à la compréhension grammaticale, ni à une interprétation originale mais une partition remplie d’appuis de jeu.

Agnès FRANÇOIS

Agnès François (1)

Elle s’est formée au Théâtre École d’Aquitaine de 2000 à 2003. Elle joue entre autres, pour Maud Leroy dans Ajax en 2004, Robert Hossein dans Ben Hur en 2006, Pierre Debauche dans Cyrano de Bergerac en 2009, Pauline Pïdoux dans La piste de larmes en 2016, Olivier Dumas dans Naïves Hirondelles en 2017. Dès 2004, elle met en scène : La jalousie du barbouillé de Molière (2004), Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux (2006), La nuit des rois de Shakespeare (2011), L’illusion Comique de Corneille (2014), Le mal court de Jacques Audiberti (2017), La balade du grand macabre de Michel de Ghelderode (2018)… En 2009, sur l’invitation de Pierre Debauche, elle devient directrice associée de la compagnie Pierre Debauche ; et dès 2010, elle enseigne à plein temps au Théâtre École d’Aquitaine, jusqu’en juillet 2017 Depuis, elle travaille avec la compagnie Zarastro (#Molière), elle intervient à l’Asta à Angers, et donne des stages au Théâtre École d’Aquitaine.

AÏKIDO

Tous les mois / 3 jours par mois (nous contacter pour les détails)

Voir la rubrique Formation pour le contenu.

Luc MEDAN

Luc (1)-min (1)

Luc Médan débute l’Aïkido en 1975 sous la direction technique de Jean-Pierre Toulouse, un des pionniers de l’Aïkido en Aquitaine. Il étudie aussi auprès de Jean-Marie Castillon.
Il participe assidûment aux stages conduits par ces deux experts et obtient, en 1982, son Diplôme d’Etat. Suite à cela, Luc crée avec ses élèves l’Aïkido Club Agenais et l’Aïkido Club Villeneuvois. En 1985, il rencontre Maître Kanetsuka et est immédiatement séduit par ce shihan exceptionnel qui dégage une énergie hors du commun. Son côté atypique et rigoureux engagent définitivement Luc à suivre son enseignement. Suite à cette rencontre, il organise la « Aïkido French Summer School », dans les Pyrénées Centrales à Fos, sous la direction de Maître Kanetsuka (délégué de l’Aïkikaï de Tokyo pour la Grande-Bretagne). Luc, le plus ancien élève français étudiant toujours avec Maître Kanetsuka, est aujourd’hui ceinture noire 5éme dan de l’Aïkikaï de Tokyo. Depuis septembre 2017, il enseigne aussi des cours hebdomadaires au Théâtre École d’Aquitaine.

TECHNIQUE CINEMATOGRAPHIQUE ET MONTAGE

Du lundi 31 janvier au samedi 05 février 2022

L’objectif premier est, tout d’abord, de rendre autonomes, assez vite, les élèves dans l’utilisation d’un matériel cinéma-image et montage :
en l’occurrence une caméra numérique, et un, ou plusieurs, logiciels de montage. Au-delà de cet apport « technique », je propose aux étudiants, à partir de thématiques et de contraintes formelles imposées, d’imaginer, de concevoir, de réaliser et de monter individuellement une séquence, dans le temps du stage. Cette autre phase du travail peut se présenter de façons différentes :

• Les élèves doivent écrire chacun une séquence de 2 à 5 minutes, respectant une thématique commune, établie à partir d’extraits de films analysés préalablement : ainsi par exemple : le point de vue ; l’altérité ; le temps ; sautes
d’humeur ; dévoilements ; changement d’état…

• À partir de fragments de scénarios existants (qu’on ne montre pas tout de suite), les étudiants proposent 2 versions filmées différentes, adoptant chaque fois un point de vue autre.

Pour chacune des versions, ils tournent trois plans, ces trois plans pouvant donner lieu à un nombre plus important de plans au montage. On confronte entre elles les différentes propositions ; on essaie de
détecter les véritables enjeux de scénarios, et voir comment chaque mise en scène (y compris la mise en scène originelle) a su s’en emparer.

 

Jean-Christophe LEFORESTIER

SONY DSC

Jean-Christophe Leforestier commence sa carrière cinématographique en tant qu’assistant caméra à partir de 1986, sur des films de fiction et des documentaires.

Il travaille notamment auprès de Jean Gaumy, Jean-Luc L’Huillier, Christian Zarifian. Il fait également équipe avec Mario Baroso et Patrice Cologne sur les films de Raul Ruiz Tous les nuages sont des horloges et Hôtel de l’amitié.
En 1990, il travaille pour la première fois avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy.
Ce compagnonnage perdure les 30 années qui suivent, en particulier sur les 4 longs-métrages du trio. À partir de 1999, il est essentiellement chef opérateur ou cadreur (Ariane Doublet; Abel, Gordon, Romy; Royal de Luxe; Alain Bergala…), et éclaire aussi parfois des spectacles (Compagnie La Carriole, L’Atelier de Musique du Havre, Cie des Voyageurs imaginaires). Parallèlement il est assistant monteur, puis monteursur des courts et longs métrages (Philippe Van de Walle, Bruno Romy, Jean- Luc L’Huillier, Jean Gaumy, Pierre Creton, …).
Il réalise plusieurs films documentaires : Les montagnes parlantes, Fenêtre Nomade, documentaire sur la compagnie chilienne La Troppa, ou plus récemment Poco Ritenuto, Un plan, une oeuvre…et des fictions : Eaux Fortes, La Représentation. Par ailleurs, il continue de dessiner, graver, et fabriquer des marionnettes.